Eléphants de forêt

 
 
 
 
 

L’éléphant de forêt, Loxodonta cyclotis, se distingue de l’éléphant de savane de par sa stature : les éléphants de forêt femelles mesurant environ 2 mètres de haut et 2,40 mètres pour les mâles. Les éléphants de savane sont plus grands d’au moins 50 centimètres que les espèces de forêt et ce, pour les deux sexes. L’ivoire des éléphants de forêt est plus résistant et est de couleur différente de l’ivoire de savane, ce qui en fait un matériau de prédilection pour les artisans. L’ivoire de forêt est connu comme une qualité d’ivoire chaude ou rose.

Sur le plan social, les éléphants de forêt s’organisent entre eux par groupes familiaux constitués d’une femelle adulte et de sa progéniture. Les groupes que l’on observe sur la saline vont de deux à dix membres. Le leader de ce grand groupe est la femelle adulte, la plus âgée et la plus expérimentée du groupe. Elle prend la tête du groupe et transmet son savoir aux plus jeunes des membres de la famille. Les jeunes mâles doivent quitter le groupe vers l’âge de cinq ans, mais ils reviennent rencontrer le groupe familial de façon périodique. Les jeunes femelles, quant à elles, restent avec leur famille pour toute leur vie.

Quand les groupes d’éléphants sont séparés, ils sont capables de communiquer à plusieurs kilomètres d’intervalle à l’aide de vocalises. Ces appels sont reconnaissables car constitués de basses fréquences inaudibles pouvant parcourir plusieurs kilomètres dans la forêt. Ces appels aident les éléphants à se répérer les uns par rapport aux autres et permettent également de coordonner leurs déplacements.

Il y a deux périodes de reproduction à Dzanga durant la saison sèche : décembre-mars et juillet-août. La période de reproduction chez les mâles est appelée période de musth ou de rut. Pendant la période de reproduction, la principale caractéristique chez le mâle est la sécrétion d’un liquide issu des glandes temporales qui fait apparaître des tâches noires sur les côtés de la tête et l’arrière de ses pattes est constamment arrosé par un écoulement d’urine. Durant cette période de reproduction, le mâle passe la plupart de son temps à rechercher une femelle en chaleur qu’il repèrera à l’odeur et à l’ouïe. Les femelles effectuent des vocalises extêmement puissantes qui peuvent parcourir plusieurs kilomètres pour ainsi faire savoir qu’elles sont consententes. Les mâles éléphants, qui ont des vocalises moins puissantes que les femelles, effectuent un grondement sourd quasi inaudible.

Quand un mâle a trouvé une femelle, il va la conserver pour quelques jours, la protégeant des autres mâles, et ils vont copuler plusieurs fois. Le mâle va ensuite la quitter et partir à la recherche d’une autre femelle. La période de gestation va durer 22 mois et un petit va naître. Des jumeaux ont été observés chez les éléphants de savane, mais aucun cas de jumelage n’a été observé à Dzanga.

Des éléphants de couleur différente ont été observés à Dzanga et ceci est le résultat des bains de boue et d’argile effectués en forêt ou sur la saline. La peau des éléphants est naturellement grise, mais les éléphants effectuent ces bains de boue pour se protéger contre les parasites et peut-être aussi car cela leur est agréable. Régulièrement, des familles entières d’éléphants sont vues en train de prendre des bains de boue d’argile jaune.