Les hommes et les langues en RCA

A Bantu woman pounding manioc
 Copyright by Michelle Klailova
 Une femme BaAka avec un tatoo traditionel
 Une groupe des femmes BaAka
 
 Les bébés sont habituellement portées sur le dos

La RCA est un pays qui réunit et abrite des populations très différentes. Elle est peuplée de 11 groupes ethniques dont les plus nombreux sont les Gbaya, Banda et Bantou. Au Nord, on rencontre des groupes d'origine arabe et sahélienne, l'Est est habité par une population avec des ascendances nilotiques et au Sud vivent des groupes bantous et les pygmées, qui pratiquent la chasse et la cueillette en forêt. Dans l'ensemble du pays on peut croiser des nomades peuls.

La RCA présente la particularité de posséder, à côté du français qui est la langue officielle, une langue locale parlée par une grande majorité des habitants, le Sango, qui constitue un facteur d’unité nationale. Cette langue s'est développée à partir de la langue des Ngbandi qui pratiquaient le commerce sur le Fleuve Oubangui.

Pour les pygmées BaAka, la langue a toujours constitué un lien avec le monde extérieur et les autres groupes de population. Ceci explique qu'ils se soient souvent servis de la langue de leurs voisins, d'origine bantou. Comme leurs voisins ne sont pas toujours restés les mêmes et n'ont pas toujours parlé la même langue, la langue des BaAka a aussi connu beaucoup de modifications et comporte beaucoup de vocabulaire importé.