WWF

 Le WWF s'occupe de la composante "sauvegarde de la faune et des aires protégées" du projet. Un peu plus de 40 éco-gardes ont été engagés qui mènent la lutte contre le braconnage. La densité exceptionnelle d'éléphants et de buffles de forêt, d'antilopes, de gorilles et de chimpanzés n'attire pas seulement les touristes, mais aussi les braconniers. En dehors de la protection, le WWF est aussi actif dans les domaines de l'écotourisme, du suivi biologique et de l'habituation des gorilles. Le WWF reçoit des fonds de différents bailleurs, dont la "Sangha-Regenwald-Stiftung" (Fondation pour la forêt pluviale de la Sangha). Cette fondation a été dotée de fonds provenant de l'initiative en faveur de la forêt pluviale de la brasserie Krombacher. Sa création a été réalisée en commun par Krombacher et le WWF. Par l'intermédiaire du WWF les premières rémunérations du capital de la fondation sont parvenues à Bayanga. Le projet de Dzanga-Sangha bénéficie de l'appui de plusieurs organisations nationales du WWF. Sont notamment impliqués : le WWF-Pays-Bas, le WWF-Etats-Unis, et le WWF-International/Suisse. Actuellement le WWF emploie 4 experts internationaux à Bayanga et environ 70 ressortissants nationaux, les éco-gardes constituant la majorité.

Site Web : http://www.panda.org